Slow travel : Vacances en van en France

road trip van potes

Et coucou ! Aujourd’hui je viens pour te parler de mes dernières vacances. Je ne t’apprends rien si je te dis que l’avion pollue énormément, et qu’il vaudrait mieux pour notre survie que nous fassions tous en sorte de le prendre le moins possible. Soit. Mais alors comment réussir à déconnecter sans une plage paradisiaque ? Comment être dépéaysé.e sans aller à l’autre bout du monde ? Comment vivre de nouvelles aventures non loin de chez soi ? Comment voyager sans prendre l’avion ?

Bonne nouvelle ! Des solutions, il y en a plein (couchsurfing, woofing, voyage à vélo, voyage en train, retraites, stages etc.). J’ai d’ailleurs pour ambition de toutes les tester, j’en ferai un article à chaque fois pour mettre en lumière de nouvelles façons de voyager, plus responsables. Slow travel is the new world tour babe.

 

combi annees 80Partir en vacances en van

Cet été, j’ai commencé par tester le road trip en van, en France. Nous sommes parties à 4 potes pour une semaine, dans UN van. C’était folklo oui. Mais figure-toi que ça s’est méga bien passé niveau orga, gestion de timing, et ambiance. Seule la météo n’était pas avec nous (mais bon, elle n’était avec personne soyons clairs).

Niveau localisation, nous étions en Charente Maritime, sur l’île d’Oléron (4 jours) et à La Rochelle (2 jours) plus précisément. Tourisme local au programme donc. À vrai dire, l’endroit nous importait peu, du moment que nous pouvions passer de bons moments, découvrir de nouveaux lieux, et nous éloigner du tumulte quotidien. Nous nous sommes donc retrouvées là par un concours de circonstances, quand nous avons décidé de louer un van à J-10 des vacances, et que Shultz est le seul van que nous ayons trouvé dans le coin, qui rentrait dans notre budget. Verdict ? Sans regret !

 

 

Les avantages (et non des moindres)

van life nuit

  • La LIBERTÉ et l’adaptabilité qui va avec. C’est clairement le meilleur sentiment ever de pouvoir changer de plan au gré du mood et des rencontres. De pouvoir dormir où tu veux. De pouvoir être n’importe où, tout en ayant toujours ton lit et tes affaires à disposition.
  • Les rencontres. L’aventure attise la curiosité de beaucoup de monde. Du coup, plein de personnes s’arrêtent pour discuter, parfois juste regarder et transmettre un sourire, sinon poser des questions, voire pour passer un moment ensemble. Je crois que dans l’inconscient collectif, des personnes qui voyagent en van (surtout dans un Combi des années 80, lol) sont chill et ouvertes d’esprit. Ça se ressent, le contact est bien plus facile que dans la vie de tous les jours.
  • Le fait de ralentir. En van, tout prend du temps. Dès que tu veux cuisiner ou te changer, tu dois t’armer de patience, et accepter que tu mettras deux fois plus de temps que dans ta vite quotidienne. Et puis quand tu pars à plusieurs, il faut toujours attendre quelqu’un, c’est normal. Mais crois-moi ou non, on s’y habitue très vite. Personnellement, j’y ai même pris goût. Quel plaisir de vivre le moment présent, sans être pressé.e.
  •  La remise en question du mode de vie conventionnel. La vie en van permet de remettre en perspective ses exigences en termes de confort, d’instantanéité, de relations, et même revoir sa vision de ce qu’est un « moment parfait ». Se rendre compte de ce que signifie vraiment « profiter des choses simples ». Bref, c’est aussi un apprentissage sur soi et sur la société actuelle, quand on le décide.

 

Les inconvénients (seul le premier en est vraiment un)

van life bordel

  • La pollution. Ça crame quand même du fuel quoi, surtout un vieux Combi. Du coup l’idée c’est pas de faire des kilomètres et des kilomètres en van, sinon écologiquement parlant c’est pas dingo. Mais en étant plusieurs dans le van et en allant moins loin, c’est toujours mieux que l’avion.
  • L’hygiène. Pas de douche dans un van (enfin ça peut mais c’est rare, et ce n’était pas notre cas). Du coup il y a trois options : la douche solaire à pression, les douches de plages et campings, ou bien se laver dans une rivière avec un savon 100% naturel. En été ça se fait bien, mais tu n’auras jamais la même hygiène que chez toi, clairement.
  • Le confort. Sans surprise, tu tapes pas tes meilleures nuit dans un van. Mais c’est quand même mieux que dans une tente. Evidemment, ce n’est pas non plus ultra pratique pour cuisiner, ranger etc. Ne pars pas en van si tu n’es pas prêt.e à revoir tes exigences de confort à la baisse. Bien que dans les vans récents, je pense qu’il y a moyen d’être vraiment bien !

volant Combi annees 80Infos pratiques

Location du van via ce site, géré par Matthieu, un mec très cool : https://ileauxcombis.fr

Tarif : 920€ les 6 nuits en août (assurance et taxe comprises) + une caution de 1500€ récupérée le dernier jour sans aucun souci. On a eu -10% sur le tarif initial car on avait moins de 30 ans.

Je recommande sans hésiter l’expérience à quiconque souhaite sortir de sa zone de confort ou simplement vivre une aventure pleine de surprises, en toute liberté. En couple ou entre potes, j’ai fait les deux et ça n’a toujours été que du kiff. Sincèrement, c’est trop géniaaaal (t’as la réf’ ?). Je suis déjà en réflexion sur mon prochain trip sans avion, si tu as des plans à me communiquer, n’hésite pas en commentaires ou via Instagram. Pareil si tu as des questions 😉 À très vite capitaine !

 

 

Greenment vôtre,

Emeline ♡